index alphabétique

ABC D  E FGH I  J  K L M  N OP Q RS T  U  V  W  X  Y  Z Tout


ORTIE

Urtica dioica.
F. botanique des Urticacées.


La richesse minérale / Troubles de la prostate

Autre(s) nom(s) : Ortie piquante, Grande ortie, Ortie commune, Ortie vivace, Ortie rouge

Habitat : Commune en Europe, l'ortie peut pousser jusqu'à 2 500 mètres d'altitude.

Partie(s) utilisée(s) : La partie aérienne et la racine

Indications : Ongles cassants, Chute de cheveux, Acné, Fatigue, Adénome prostatique.

Propriétés : Astringente, Reminéralisante, Dépurative, Diurétique, Hémostatique, Résolutif


L'ortie est une des rares plantes que l'on peut reconnaître les yeux fermés. Qui ne s'est jamais laissé surprendre par son contact irritant. Une fois touché, son contact est à jamais imprimé dans notre mémoire. L'ortie présente un grand intérêt en phytothérapie grâce aux utilisations qui sont faites des parties aériennes et de sa racine développée, ramifiée et fibreuse.

  • PORTRAIT
  • EN PRATIQUE
  • CONSEILS D'UTILISATION
  • CONTRE INDICATIONS
  • LES PRÉPARATIONS
L'ortie est une plante annuelle fibreuse, pivotante, blanchâtre. La tige, de 50 cm à 1 mètre, porte de grandes feuilles opposées, stipulées, allongées, pointues, dentées. Feuilles et tiges sont recouvertes de poils piquants. Les fleurs, verdâtres, unisexuées, portées par des pieds différents, visibles de juin à septembre, forment de longues grappes dressées, groupées par deux deux à l'aisselle des feuilles. Le fruit est ovale, comprimé et lisse.