index alphabétique

ABCDEFG H  I JKLMNOP Q  R ST U  V  W  X  Y  Z Tout


FRAISIER

Fragaria vesca.
F. botanique des Rosacées.


Légère, rafraîchissante et riche en vitamine C.

Autre(s) nom(s) : Fraise, Fraisier des bois, Caperon, Fraisier musqué

Habitat : Très commun en Europe, en Asie, en Afrique du Nord, en Amérique du Nord et du Sud, le fraisier peut se trouver jusqu'à 1 600 mètres d'altitude.

Partie(s) utilisée(s) : Le fruit

Indications : Renforce les défenses naturelles, Troubles hépatiques, Constipation, Goutte, Couperose, rougeur du visage (en usage externe).

Propriétés : Astringente, Diurétique, Antirhumatismale, Dépurative, Diététique


Qui n'a pas entendu parler du film de Walt Disney "Pocahontas"! Saviez-vous que c'est le nom amérindien pour désigner la variété de fraises qu'ils affectionnent le plus! La cueillette des fraises sauvages ou des bois avait lieu à la fin du printemps et on célébrait "les premiers fruits de l'année". Les Romains cueillaient les fraises des bois pour leurs vertus thérapeutiques. Introduite en France vers 1600, il faut attendre 1766 pour voir apparaître la fraise telle qu'on la connait depuis lors, native d'un croisement de deux espèces sauvages américaines.

  • PORTRAIT
  • EN PRATIQUE
  • CONSEILS D'UTILISATION
  • CONTRE INDICATIONS
  • LES PRÉPARATIONS
Le fraisier des bois est une plante vivace que l'on trouve dans les bois, les haies, les buissons. La tige souterraine donne naissance à un bouquet de feuilles longuement pétiolées, divisées en 3 folioles dentées, plus ou moins plissées, recouvertes à la face inférieure d'un duvet soyeux. Les fleurs, blanches, font leur apparition d'avril à juillet, suivies du fruit succulent qui flatte nos sens de gourmet. Après la floraison, à la base de la tige qui soutient la fleur, se forme un petit bourgeon fusiforme qui s'allonge sur le sol, rampe et s'enracine pour donner une nouvelle plante l'année suivante.
La fraise n'est pas véritablement un fruit, seuls devraient porter ce nom les akènes (grains durs) disséminés à la surface de la fraise, et qui dérivent effectivement des ovaires de la fleur. La partie charnue ne correspond en fait qu'au réceptacle hypertrophié de la fleur.