index alphabétique

ABCDEFGHIJKLMNOPQRST U VW X YZTout


COCOTIER

Cocos nucifera.
F. botanique des Palmacées.


Le secret de beauté des Tahitiennes pour le corps et les cheveux.

Autre(s) nom(s) : Coco

Habitat : Originaire du sud-est asiatique.Cultivé dans toute la zone intertropicale humide.

Partie(s) utilisée(s) : Fruit

Indications : Courbatures, Diarrhée, Hémorroïdes, Eczéma, Inflammations de la vessie.

Propriétés : Nourrissante, hydratant, Assouplissant, Nutritif, Astringent, Diurétique


Le cocotier est l'arbre tropical par excellence. Il est cultivé dans toute la zone intertropicale humide, essentiellement pour son huile mais les usages que l'on fait de la plante entière sont divers et variés. D'où son nom " d'arbre de vie ". Il a été disséminé par l'homme mais aussi par les courants et les vents marins grâce à la résistance étonnante de son fruit, la noix de coco, parfaitement emballée dans une bourre épaisse, souple et étanche, transportant 1/2 à 1 litre d'eau nécessaire à sa germination et une amande riche qui sera digérée par le jeune plantule. Le cocotier c'est surtout la noix et son amande riche en huile comestible : le coco.

  • PORTRAIT
  • EN PRATIQUE
  • CONSEILS D'UTILISATION
  • CONTRE INDICATIONS
  • LES PRÉPARATIONS
Le cocotier n'est pas un arbre véritable, son tronc est un stipe qui s'allonge mais ne grossit pas par des cercles concentriques, au contraire plus il grandit plus il mincit. Au milieu du panache de feuilles, entières quand elles sont jeunes et profondément divisées une fois développées, on trouve le bourgeon terminal, unique, un mets de choix : le coeur de cocotier. La noix de coco évolue: très jeune elle est vide puis sa coque durcit et la cavité intérieure se remplit d'un liquide transparent; l'albumen fait alors son apparition, une couche molle ressemblant à du blanc d'oeuf. A ce stade, la noix est verte, le liquide (eau de coco) est légèrement sucré, parfois un peu pétillant, parfait comme boisson. La maturation s'achève quand l'albumen épaissi est gorgé d'huile. La noix tombe spontanément sur le sol et plus tard, il se forme à l'intérieur une masse spongieuse sphérique qui transforme l'amande en substance nutritive pour nourrir l'embryon puis le jeune plantule.