index alphabétique

ABCDEFGHIJKLMNOPQRST U VW X YZTout


GINSENG

Panax ginseng.
F. botanique des Araliacées.


La plante millénaire du tonus

Autre(s) nom(s) : Ninzin, Mandragore de Chine

Habitat : Cultivé en Asie du sud-est et en Amérique du Nord. Dans son pays d'origine, la Corée, on le trouve rarement à l'état sauvage.

Partie(s) utilisée(s) : Les racines (rizhome), on distingue le ginseng blanc du rouge.

Indications : Fatigue, Surmenage, Convalescence, Stimulant physique et intellectuel.

Propriétés : stimulante et anti-fatigue. Augmente la vitalité et stimule le coeur et la circulation. C'est un stimulant cérébral, cardiaque et sexuel.


En Extrême-Orient, l'usage de la racine de ginseng remonte à plus de 4000 ans et a toujours occupé une place d'honneur dans la pharmacopée chinoise où elle figurait parmi les «produits miracles». Cette «racine de vie», comme elle était appelée, fut longtemps considérée comme une panacée, c'est-à-dire souveraine contre toutes les maladies, au point qu'elle était, dans ces temps anciens, payée à son poids d'or ou de pierres précieuses, ce qui la faisait réserver uniquement à l'Empereur et aux grands seigneurs féodaux. En Occident, par contre, le ginseng est resté pratiquement inconnu jusqu'au XVIIIème siècle et n'est vraiment utilisé en thérapeutique médicale que depuis quelques décennies. Il fallut attendre les années 60 pour que la mode s'en empare et en fasse un stimulant et un aphrodisiaque. Mais, traditionnellement, le ginseng ne se borne pas à cette indication restreinte.

  • PORTRAIT
  • EN PRATIQUE
  • CONSEILS D'UTILISATION
  • CONTRE INDICATIONS
  • LES PRÉPARATIONS
Le ginseng est une plante herbacée vivace dont la taille, à l'âge adulte, varie entre 30 et 80cm, avec une grosse racine tubéreuse de couleur jaune rappelant celle de la betrave. C'est elle que l'on utilise pour ses vertus thérapeutiques. Elle dégage une odeur caractéristique et son goût est légèrement poivré.