index alphabétique

ABCDEFGH I JKLMNOPQRST U V W  X Y Z Tout


choisir une infusion



InfusionsSelon la légende, c'est l'empereur chinois Shen Nung qui aurait découvert l’infusion avec une feuille de thé. Par souci d'hygiène, il faisait toujours bouillir l'eau destinée à être bue. Quand un jour de l'an 2737 avant Jésus-Christ, quelques feuilles de théier se mêlèrent à l'eau frémissante... la technique de l’infusion était née!

Traditionnellement les infusions étaient utilisées à des fins médicales. En effet, chaque plante puise dans la terre des éléments riches, s’en nourrit et regorge alors de propriétés.

Agrémentées de fleurs, de racines, de fruits, d’épices ou d’aromates, les infusions de plantes deviennent alors des boissons originales, gourmandes et laissent place au plaisir plus qu’à la santé.

Pour préparer votre infusion, vous pouvez utiliser une bouilloire et une théière. Pour un litre d'eau frémissante, comptez trois pincées de plantes. Versez l'eau frémissante sur les plantes. Couvrir afin de garder les huiles essentielles. Laissez infuser environ dix minutes puis filtrez. Il est préférable de filtrer votre infusion lorsqu'elle est prête. Si vous la laissez macérer, elle deviendra amère.

Pour obtenir une bonne infusion, vous devez avant tout disposer d'une bonne eau, pure, fraîche, sans odeur ni calcaire. Si l'eau du robinet est trop chlorée ou calcaire, préférez de l'eau vendue en bouteille. De préférence Choisissez une eau de source peu minéralisée et pure. L'eau ne doit pas être bouillante, mais frémissante, les bulles rondes doivent monter à la surface. Ainsi vous bénéficierez pleinement des vertus et des saveurs.

Il est préférable de préparer votre infusion le matin, et la conserver dans un thermos pour la boire au cours de la journée à la maison comme au bureau. Au-delà de vingt-quatre heures, il faudra la renouveler à cause des risques d'oxydation. Pour les mêmes raisons, il est déconseillé de la faire réchauffer. Les infusions se consomment de préférence chaudes. Mieux vaut ne pas sucrer votre infusion, le sucre amoindrissant les vertus. Cependant, le miel peut agréablement remplacer le sucre.

L'infusion est surtout employée pour les feuilles et les fleurs.

Cadier

Cadier

Utilisé en infusion comme diurétique et stimulant.

- 20 à 25 g de baies broyées de cadier
- 1 litre d'eau

Calami

Calami

contre les brûlures d'estomac.

Pour 1 tasse :
- 1,5 g (1 c.à.c) de rhizomes séchés de calami (acore vrai)
- Environ 200 ml d'eau

Camomille

Camomille

L'infusion de camomille est souvent prescrite pour soulager les névralgies faciales. Elle est également très efficace dans les cas de dyspepsie, de ballonnements et de coliques.

Pour 1 tasse
- quelques fleurs de camomille

Capucine

Capucine

Pour ses vertus diurétiques et dépuratives.

- 25 g de feuilles de capucine
- 1 l d'eau

Cassis (feuilles séchées)

Cassis (feuilles séchées)

Contre les troubles rhumatismaux : arthrite, arthrose, goutte. Troubles urinaires, jambes lourdes, diarrhée (légère).

Pour 1 tasse
- 1,5 à 4,5 gr de feuilles séchées de cassis.

Castillou

Castillou

boisson savoureuse qui apaise les enfants.

- 1 c.à.s de feuilles de tilleul
- 1 c.à.c de sirop de cassis
- 2 zestes citrons verts

Centaurée

Centaurée

Pour faciliter la digestion ou lutter contre les maux d'estomac

- 1à à 15 g de plantes séchées de centaurée
- 1 litre d'eau

Chardon beni

Chardon beni

Contre les maux d'estomac.
- 30 à 40 g de feuilles de chardon beni
- 1 litre d'eau

Chardon marie

Chardon marie

Actuellement on considère qu'il n'y a rien de mieux pour protéger et régénérer cette usine métabolique essentielle qu'est le foie.

Pour une tasse
- 5 g de fruits broyés de Chardon Marie
- 200 ml d'eau

Chiendent

Chiendent

L'infusion de chiendent est diurétique, efficace contre les inflammations urinaires. Il a, en outre, la propriété de dissoudre les calculs biliaires.

Pour une tasse
- 30 g de racine de chiendent


 1  2  suivant